image image image
Media Sociaux

Publinove vous accompagne pour élaborer une stratégie de communication via les réseaux sociaux.
Fort de notre expérience pour nos propres sites, nous vous proposons de mettre en place les éléments nécessaires à la création de vos communautés autour de votre marque, de les animer et d'établir ainsi un nouveau dialogue avec vos clients et vos prospects.
Régie Publicitaire Grâce à son expérience dans le monde de la construction et ses compétences commerciales, PubliNove est également une Régie Publicitaire pour des média print et web, dédiés à la prescription.
ViziLeads La gestion des demandes d'informations (leads) est devenue primordiale pour les sociétés commerciales. Pour répondre aux besoins de ses clients, Publinove a développé un module marketing qui centralise toutes les sources de contacts et opère un traitement en temps réel pour gagner du temps et maximiser les chances de transformation du lead au client.

MAISON & OBJET

Ce rendez-vous de décoration et de design parisien ouvre à Villepinte. Présentation de cette foire, des tendances aux stars..

Le salon Maison & Objet commence vendredi sa parade au parc d'exposition Paris Nord Villepinte. Toujours aux prises avec la crise économique, attendant la relance, il tente chaque année de mieux se positionner en Europe, d'affirmer son rang face aux salons concurrents internationaux de Courtrai, Cologne et Milan (le plus important en avril). Mais comme cette foire est écartelée entre deux éditions annuelles, janvier et septembre, la foire y gagne peut-être commercialement côté objets, mais perd sans doute sa force de frappe quant à l'innovation dans le meuble qui n'est pas rassemblée.

Destiné aux professionnels, forêt de tendances (en ce début d'année sur le thème de « l'Intensité!»), Maison & Objet offre de beaux projets mais aussi une infinité de vaines broutilles décoratives. Il faudra faire le tri. Le design de qualité y tient sa place, du hall 8 (Now) au hall 7 (Scène d'intérieur). La manifestation Off en ville, dans les showrooms et galeries parisiennes, semble plus étoffée.

Des décors et des décorés à Villepinte

Pas de salon sans médailles. Edouard François a tiré la grosse fève de la galette des prix ; il est élu créateur pour tout le salon Maison & Objet (1). Alors qu'il est essentiellement architecte, pratiquant peu le design, sa personnalité fantasque et surtout ses bâtiments originaux et végétalisés tournés vers le développement durable, de la Tower Flower (photo) à la rue des Vignoles à Paris, en ont fait le représentant, bizarrement, de tout ce bazar d'objets. Il présente un prototype Jakt (mystère?), à repérer sur Now.

Erwan et Ronan Bouroullec ont tiré le deuxième gros lot, ils sont designers de l'année pour Now. Ils ont déjà été créateurs de l'année de l'ancien salon du meuble, en 2002. Ces habitués des récompenses et de la reconnaissance récapitulent pour next.liberation.fr près de quinze années de travail.

Au rayon décoration de Scène d'intérieur, Gilles et Boissier remportent aussi un prix. Il faudra découvrir leur travail.

Forcément des personnalités

On sait que Philippe Starck présentera sa face Darkside, en conversation avec sa fille artiste Ara Starck pour un «Jeux de dames en noir», chez Baccarat. Il a déjà recréé pour cette maison de cristal, magiquement, l'hôtel particulier de la place des Etats-Unis, ancienne demeure des Noailles. On trouvera l'architecte Jean Nouvel, chez Ligne Roset, qui réédite son mobilier dont ses bondissants fauteuils Saint James et ses élémentaires assises Simplissimo (Photo ci-dessus). A quoi ressembleront les prestations de l'Américain Karim Rashid pour Christofle, que fera Ora Ito dans la cuisine Gorenje, lui qui est déjà vautré chez Dunlopillo? N'est pas Starck qui veut! Hilton McConnick se partagera entre Laguiole et Pleyel.

Pour des designers plus simples et raisonnables, on cherchera, dans le désordre, Matali Crasset, Claudio Colucci, Marie-Christine Dorner, Big Game, Normal Studio, Patrick Norguet, Kristian Gavoile, et tout imprévu, du côté des jeunes «Talents à la carte» aussi, comme Guillaume Delvigne.

Des entreprises se dévoilent

Sur Now, les deux grands stands de Ligne Roset et de Cinna jouent les vaisseaux amiraux jurassiens du salon. Inga Sempe y décline sa gamme Ruché, Eric Jourdan dégaine ses Dino, et les Bouroullec seront-là avec canapé Ploum. Roche-Bobois, entreprise si novatrice des années 60 et 70, va-t-elle retrouver un jour son instinct créatif pour le design? A côté d'eux, se succéderont les marques connues ou nouvelles : Magis, Molteni, Puiforcat, ClassiCon, Saint-Louis, Bernardaud, Chevalier, Sentou, Zeus, Art Terre nouvelle, Esé, Petite Friture, Fx Ballery, Moustache, Nanimarquinia...

Quelle place y tiendront les exposants étrangers, test de l'attractivité de la foire parisienne ? L'Italien Guzzini organise un gros raout, Foodesign, ou l'art de la table est repensé avec trentre designers ou architectes, d'Odile Decq à Frédéric Ruyant. On guettera le Japon et les style des autres pays asiatiques toujours vivifiants. En raison de la révolution tunisienne, le bel artisanat de Tunis risque d'y susciter intérêt et émotion, malheureusement dans le hall «ethnique» !!!

L'attraction des chefs

Depuis plusieurs années, le design se mêle au culinaire; et le salon organise des rencontres entre cuisiniers et créateurs. C'est le «Paris des chefs», où l'on verra notamment Marcelo Joulia (agence d'architecture Naço) jouer avec Mauro Colagreco, du restaurant Mirazur à Menton. Ces deux Argentins ouvriront bientôt ensemble un restaurant à Buenos Aires, l'Unik. On connait déjà à Paris l'Unico de Joulia et son épicerie El Gapon. De quoi s'exciter les papilles, samedi à 16h30, hall 4, avant de quitter le salon.

Un petit off en ville

Après les expositions qui ont déjà commencé, de la galerie Jousse à Ymer & Malta, le marathon à Paris continue.

Dans le triangle d'or du design parisien, les Italiens mettront en lumière leurs nouveautés, de Boffi Bains à Poltrona Frau qui présente Lovers de Marco Mencacci. Passez aussi chez Cassina, Cappellini, Schiffini, Tai Ping et à la galerie CatBerro qui fête ses 5 ans, avec Christian Ghion ou Christian Biecher.

Côté Marais, l'exposition «Un regard d'Obsidienne», est prometteuse à la galerie Pierre-Alain Challier. Elle réunit de bons designers confirmés, de Mathilde Brétillot à Nestor Perkal. Merci propose une «Stack Party», samedi pour l'expo «Stack It». Il ne faut pas rater la galerie Tools, faire un détour par Modem et sa Véronèse, rue Yves-Toudic (10e), et filer à Bastille, au faubourg Saint-Antoine. De Silvera au Lieu du design, on y trouvera encore son content de meubles, d'expérimentations et de questions. Pour couronner toute cette avalanche d'objets qui trahissent nos modes de vie contempoains, «Le mobilier érotique». Inspiré par le cabinet secret de Catherine II de Russie, il sera présenté lundi 24, à l'Opéra Garnier, dans une exposition-vente éphémère. Très privée mais peut-être très instructive.

(1) Lire "Edouard François", éditions Archibooks.

SALON MAISON & OBJET, Now design à vivre, Scène d'intérieur, hall 8 et hall 7. Du 21 au 25 janvier. Parc Expo de Villepinte, Manifestation professionnelle payante. www.maison-objet.com

Agenda